Tutoriel Vidéo Making Of

Télécharger la vidéo

10-07-2018 12:00:00

Dans cette vidéo je vous propose de découvrir ensemble comment sont faits les tutoriels présents sur le site. L'objectif est de permettre d'aider ceux qui, comme moi, souhaiteraient se lancer dans la création de tutoriels et aider les autres en vidéo.

00:37 - Le sujet
02:43 - Préparation
05:05 - Enregistrement, Le matériel
08:10 - Enregistrement, Les logiciels
14:35 - L'Enregistrement
17:05 - Montage via Premiere Pro
19:23 - L'introduction via After Effects & Affinity Designer
25:51 - Correction du son via Audacity
34:30 - Correction des petites erreurs
41:24 - Export / Encodage
45:10 - Encodage (2ème passe) via Handbrake
46:39 - Upload
48:40 - Publication

La préparation

La préparation est une étape importante que je négligeais malheureusement trop souvent au début de la chaine. En ne préparant pas convenablement une vidéo, vous risquez ensuite d'aller dans toutes les directions au moment de l'enregistrement et de rendre ensuite la vidéo plus difficile à suivre pour l'utilisateur final. Aujourd'hui, j'écris le code en amont avant de commencer l'enregistrement pour préparer la logique et identifier les éventuels problèmes que l'on pourrait rencontrer, mais aussi d'avoir un support sur lequel me référer en cas de problème au moment de l'enregistrement.
En revanche, je ne prépare pas forcément ce que je vais dire dans la vidéo (je ne construis pas un plan précis des choses que je vais dire, je me laisse porter par le code ;)).

Si la vidéo concerne un sujet plus général, je commence par créer un support (souvent via slides.com) que je ferais défiler ensuite au moment de l'enregistrement, mais qui me permet aussi de structurer le dialogue. Slides.com dispose d'un mode "speaker" qui vous permet de voir les slides futurs. Si vous utilisez plusieurs écrans il peut être intéréssant de placer une fenêtre avec ce mode sur l'écran de côté.

L'enregistrement : Le matériel

Maintenant que nous avons préparé le tutoriel nous sommes prêts à passer à la phase d'enregistrement et nous allons commencer par nous intéresser au matériel.

Le premier élément important pour l'enregistrement d'une bonne vidéo est l'utilisation d'un bon micro. Il n'y a rien de plus pénible que d'écouter une vidéo de plus d'une heure avec un bruit de fond constant !
J'utilise personnellement le Zoom H1 (qui a apparemment été remplacé par le Zoom H1n) mais je sais que le Yeti est aussi un micro qui est très utilisé par les podcasters.
Cependant, un bon micro ne suffit pas pour obtenir un bon enregistrement :

  • Il faut le placer correctement (sans l'éloigner trop de votre bouche et en l'isolant correctement du bureau). Personnellement, j'utilise un bras (le RODE PSA1 avec une suspension) afin de positionner le micro au-dessus de mon visage sans gêner mon champs de vision lors de l'enregistrement.
  • Il faut l'isoler de votre bureau afin d'éviter de faire remonter les vibrations liées à la frappe du clavier vers le microphone. Un système de suspension permet d'obtenir de bons résultat.

Ensuite vous allez aussi avoir besoin d'une caméra si vous souhaitez mettre votre visage dans la vidéo. Personnellement ce n'est pas quelque chose que je juge essentiel et je ne n'y prête pas forcément une attention particulière (j'utilise donc une webcam classique). Cependant si vous souhaitez faire un format plus orienté "podcast" il vous faudra un dispositif d'enregistrement de meilleur qualité comme un caméscope (Dans le cas de cette vidéo j'utilise un Canon 600D, qui n'est pas adapté pour les longs enregistrements).

L'enregistrement : Les logiciels

Pour notre tutoriel nous avons besoin de trois choses :

  • Capturer le son provenant du micro
  • Capturer l'écran
  • Capturer la webcam

Pour capturer le son provenant du micro, mais aussi l'écran, j'utilise le logiciel OBS. C'est un logiciel gratuit qui est utilisé par beaucoup de streamers que l'on peut aussi utiliser pour l'enregistrement. Il dispose d'un système de scène qui vous permet de combiner plusieurs éléments ensemble et il serait possible de capturer en même temps la webcam. Cependant, je préfère enregistrer la webcam séparément afin d'avoir plus de contrôle au niveau du montage et de pouvoir retirer la vidéo quand je le souhaite.
Au niveau de la configuration, je paramètre le logiciel pour qu'il exporte la vidéo avec le moins de compression possible ceci afin de pouvoir utiliser la vidéo pour faire mon montage. Malheureusement enregistré une vidéo sans perte serait trop volumineux pour mon cas, et j'enregistre du coup avec la qualité "indistingable".

Pour la capture de la webcam je n'ai pas de logiciels spécifiques et j'ai tendance à utiliser le logiciel déjà présent sur le système d'exploitation sur lequel je me trouve. Dans le cas de Windows j'utilise le logiciel "caméra" présent par défaut sur Windows 10, et dans le cas de Linux j'utilise Cheese (Même si je ne suis pas forcément satisfait de la fréquence d'image qui n'est pas réglable).

L'enregistrement

Maintenant que le matériel et les logiciels sont prêts, on peut passer à l'étape de l'enregistrement. Pour cette étape je n'ai pas véritablement de conseils particuliers à donner si ce n'est qu'il faut penser au début de la vidéo à taper dans ses mains afin d'émettre un son fort et rapide qui permettra ensuite de caler correctement l'audio et la vidéo et éviter des décalages. Pour la suite j'enregistre la vidéo en une seule prise et si je commets des erreurs ou si j'ai des hésitations, j'essaie de reprendre mes phrases afin de pouvoir les corriger au montage.

Le montage

Le montage est la partie la plus longue, mais aussi la plus importante dans la création du tutoriel. J'utilise pour cette étape les logiciels Audacity, Adobe Premiere Pro, Adobe After Effects et [Affinity Designer](https://affinity.serif.com/fr/.

Je commence d'abord par nettoyer rapidement la capture audio en utilisant Audacity. Le processus consiste généralement à normaliser le volume et parfois à égaliser le son stéréo. Pour des captures plus problématiques j'applique une effet de réduction de bruit et un effet DeVerverate.

Ensuite, sur Premiere je glisse mes différents éléments et j'utilise le son de "clap" pour aligner l'audio et la vidéo et je commence à écouter la vidéo pour détecter les éventuels problèmes / erreurs dans les explications. En cas d'erreurs, pas le choix il faut couper ! Pour cela j'essaie de trouver des points qui permettront de faire un raccord sans que cela s'entende et j'utilise l'effet "Puissance constante" pour mieux fondre le volume et masquer la transition. Il faut juste être patient pour cette étape là.

Pour l'introduction, j'utilise After Effects & Affinity Designer pour l'effet de titre et j'utilise des éléments provenant du packs 140 Flash FX Elements. J'ai d'ailleurs créé des templates afin d'aller le plus vite possible (pensez à cela quand vous choisissez des visuels, plus c'est complexe, plus ça vous prendra du temps à chaque vidéo).

La review

Après avoir fini votre montage n'hésitez pas à regarder votre montage du début à la fin pour identifier les petites erreurs que vous auriez pu faire avec le montage (une suppression un peu trop grossière par exemple) afin de ne pas avoir à refaire l'export / upload plus tard.

L'export

La vidéo est montée et vérifiée, on peut maintenant passer à l'export. Je n'encode pas depuis Premiere Pro car il ne me permet pas un niveau de contrôle suffisant pour le débit à utiliser. J'exporte donc la vidéo dans un format sans perte pour pouvoir ensuite l'encoder avec le logiciel Handbrake qui, lui, permet de faire varier le débit de manière importante suivant la situation (et ainsi garder une qualité constante). Si vous êtes intéréssé vous pouvez vous inspirer de mes réglages.

L'upload

Pour l'upload des vidéos je centralise les opérations sur mon serveurs pour gagner du temps. J'upload la vidéo sur grafikart.fr, je rédige la description et met les images associées. Le serveur se charge ensuite de l'upload et de la configuration de la vidéo Youtube (via un micro-service).