Le métier de Développeur Freelance

Editer

Vous êtes plutôt nombreux à me demander comment devenir développeur web et en quoi consiste cette profession. Aussi je vous propose de partager un peu mon expérience, mes retours sur cette activité.

Le contexte

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un petit point sur moi (histoire de définir l'angle d'attaque de l'article). Je suis Développeur Web Freelance, à temps plein, depuis un peu plus de 2 ans. Lorsque je parlerais du développement, je parlerais donc ici spécifiquement du développement Web.

Devenir développeur ? 

Alors là, c'est LA question qui revient tout le temps. Il n'y a pas vraiment un diplôme de développeur à proprement parler. C'est d'ailleurs l'avantage et le gros inconvénient de ce métier : n'importe qui peut devenir développeur.

En effet, on peut tout à fait devenir développeur sans forcément faire d'études dans ce domaine. C'est un domaine où les compétences priment sur tout le reste. Malgré tout, il existe des formations qui vous permettront d'acquérir les bases de ce métier (DUT SRC/Multimédia, école d'ingénieur, Licence Pro & Master Pro) mais il ne faudra pas hésiter à bosser et apprendre de votre côté. Le web évolue très vite, ce que vous allez apprendre pendant vos études sera peut être obsolète quand vous en sortirez.

Une autre question qui revient souvent : Faut-il être bon en Math pour devenir dev ? Beaucoup se demandent, à juste titre, si on peut être développeur sans venir d'une filière scientifique et sans être une brute en mathématique. La réponse et oui et non (pourquoi faire simple :D)

Oui, il faut être bon en math, mais plus précisément avoir un esprit très logique. En effet, une personne avec un bon esprit logique sera capable de trouver rapidement des solutions à ses problèmes (en visualisant dans sa tête le chemin à parcourir vers cette solution). Cet esprit logique constitue un réel avantage pour le métier de développeur. Le développement Web c'est un peu comme avoir des gros problèmes de mathématiques 24h sur 24, donc une personne capable de visualiser le cheminement à parcourir à la lecture du problème sera beaucoup plus efficace/rapide.

Non, ce n'est pas nécessaire d'être bon en math, si vous n'êtes pas très logique vous pouvez tout à fait faire du développement, mais trouver des solutions pour vos algorithmes prendra un peu plus de temps. 

Par contre il faut impérativement se mettre à *l'anglais *si vous compter devenir développeur. Même si il est possible de comprendre le code sans rien comprendre à l'anglais ils vous sera impossible de comprendre les documentations et API des différents services. La plupart des sources d'informations sont anglaise donc ne comptez pas faire l'impasse sur l'anglais !

En résumé, un bon développeur doit avoir un esprit logique et comprendre l'anglais 

Donc vous l'aurez compris, pour être un bon dev, il faut aimer ça et être volontaire pour continuer à vous former par vous même tout au long de votre activité.

Le statut de Freelance

Un freelance ce n'est pas un nouveau sport extrême à la mode, un freelance est un travailleur indépendant. En résumé, on gère son activité de A à Z, de la recherche de contrat à la réalisation des projets. Donc un freelance doit chercher ses propres clients et gérer son temps pour mener à bien les différents projets.

C'est un élément à ne pas négliger car vous pouvez passer jusqu'à 50% de votre temps à démarcher et discuter avec les clients. Donc si vous n'aimez pas trop le contact avec les gens, évitez ce statut.

Au niveau juridique il existe plusieurs status freelance : Auto-entrepreneur, EURL, SARL, *Maison des artistes *(si vous faites du graphisme). Si vous souhaitez commencer votre activité, le mieux est de commencer avec le statut d'auto-entrepreneur (moins chiant niveau démarches/déclarations) et de voir comment ça évolue. Pour la suite, il faut consulter un comptable pour avoir plus d'information et trouver un statut qui corresponde le mieux à votre volume d'activité.

Les revenus

Les règles du freelance sont plutôt simple : Si vous travaillez, vous gagnez de l'argent. Cette règle peut paraître stupide, mais contrairement à un contrat classique (CDI, CDD) si vous prenez 3/4 semaines de vacances, vous ne touchez rien. C'est un point clef du statut de Freelance, les revenus dépendent directement de vos compétences et de votre travail. Donc vous l'aurez compris on peut gagner bien sa vie en sacrifiant son temps libre, c'est un juste milieu à trouver.

Un autre aspect important est la fluctuation importante des revenus. En effet, impossible en travaillant au contrat d'avoir un revenu fixe. Si vous travaillez sur des projets assez conséquents (avec une durée de plusieurs mois) vous n'allez pas percevoir de revenus avant la fin du projet. Du coup, il faut avoir de quoi encaisser ces fluctuations au risque de voir la banquier sonner à votre porte.

Enfin, un cas un peu plus rare (mais il faut tout prévoir) : les blessures. En effet si vous vous cassez la main ou que vous vous trouvez dans l'incapacité de travail, plus de revenus ! Si vous êtes vraiment flippé, il existe des assurances couvrant ce genre de situation.

Les horaires

J'aimerais m'attarder un peu sur ce point car beaucoup idéalisent un peu ce statut en s'imaginant travailler moins qu'en entreprise. Je dirais que la tendance est totalement contraire. Même si en freelance on peut aménager ses horaires, on finit vite par travailler plus qu'attendu (travailler les week-end, les jours fériers, finir à 2h du matin...). Il faut être capable de se fixer des horaires de travail, un vrai cadre de travail sous peine de vous faire entraîner par l'activité.

Sinon il n'y a pas d'impératif, assez peu de clients vous demanderont de justifier de vos heures de travail, le tout est que le travail soit fait en temps et en heure.

Aspect social

Un autre aspect souvent négligé du métier de freelance est l'aspect social. En effet, dans la plupart des cas votre bureau est aussi votre chez-vous. C'est un aspect un peu difficile, en effet, fini la bonne ambiance du bureau, vous vous retrouvez tout seul chez vous devant votre ordinateur. Suivant votre caractère c'est quelque chose que vous pouvez vivre plus ou moins bien. 

La "concurrence"

Personnellement, je ne vois pas les autres développeurs comme des "concurrents", il y a bien assez de place pour tout le monde.

Comme je disais au début, n'importe qui peut être développeur, mais n'importe qui ne peut pas être développeur (on dirait la morale de ratatouille :D). Malheureusement, vu qu'il n'y a pas de prérequis ni de statut officiel de développeur on voit un peu de tout. Même si il y a beaucoup de "développeur", il y a assez peu de bons développeurs. Donc si vous êtes compétents, et que vous travaillez de manière propre et sérieuse, vous n'aurez pas de problème à trouver du boulot. Les compétences priment sur tout !

Résumé

Ce qui est cool :

  • On choisit ses horaires
  • On choisit les projets sur lesquels on travaille
  • On peut mettre la musique que l'on veut
  • On choisit les technologies à utiliser
  • Faire ses courses quand tout le monde travaille

Ce qui est moins cool

  • A moins de faire du Coworking, on est seul toute la journée
  • Passer des journées au téléphone ou sur Skype
  • Il faut trouver des clients
  • Dur de prendre des vacances